Petit coup de cœur pour A Breeze of Love qui me fait penser à ces histoires d’amour qui n’ont pas nécessairement besoin d’explications. Elles existent avec sincérité et simplicité, et elles n’ont pas besoin de plus.

Do Hyun (Woo Ji Han) est le capitaine de l’équipe de basket se prépare pour le championnat. Hye In, la manager de l’équipe décide d’intégrer Dong Wook (Shin Jeong You) suite à la blessure d’un coéquipier. Do Hyun et Dong Wook ont fréquenté le même lycée et étaient proches avant que Dong Wook ne soit transféré dans un autre établissement. Seront-ils capables de retrouver ce qu’ils ont perdu ?

Sur le papier, l’histoire n’est pas si originale. Deux amis de lycée se séparent et se retrouvent cinq ans plus tard avec quelques pointes de rancœur. L’histoire des amis partageant des sentiments, mais refusant de l’avouer est assez classique. La différence est dans la façon dont les choses vont s’entrecroiser. Malgré sa lenteur, A Breeze of Love est pour moi une petite douceur dans laquelle j’ai aimé me perdre au point d’ignorer ces quelques défauts.

Tout d’abord, les personnages. Ils ne sont pas parfaits. Par exemple, on sait que très peu de choses sur Do Hyun. Il aime le basket et garde une rancune bien tenace envers Dong Wook. De l’autre côté, on nous explique rapidement que Dong Wook souffre d’insomnies sévères et que la présence de Do Hyun est une pilule magique, car il lui permet de dormir. Et c’est à peu près tout. L’histoire ne s’attarde pas sur les détails de l’un et l’autre, préférant axer son énergie sur leur passé commun et le présent.

Leur relation rencontre beaucoup de non-dits, mais sans devenir dramatique pour un mot de travers. Au contraire, Dong Wook communique, tandis que Do Hyun, plus pudique, l’écoute et agit par la suite. La dynamique du duo était intéressante de bien des façons. De plus, l’alchimie est présente de la bonne façon. Elle est en accord avec l’ambiance du drame, à savoir de la douceur et une touche de retenue.

Shin Jeong You (Dong Wook), Lee Seo Bin (Hye In) & Woo Ji Han (Do Hyun)

L’histoire s’alterne entre le présent et le passé. On découvre comment ils sont devenus proches et comment ils se sont séparés. C’est frais et on ne perd jamais cette douceur qui semble entourer ce drama (et cette relation). Leur dynamique n’a pas tellement changé, bien qu’au début, elle puisse faire quelques étincelles. Néanmoins, mon reproche serait sur le fait que la relation ne prend vie qu’au dernier épisode. Si la romance est palpable tout du long, la relation se concrétise au dernier épisode. Donc la romance existe, mais la relation n’a pas le temps de commencer qu’on est déjà sur un générique de fin, ce sera mon seul vrai regret.

La photographie est sublime. Les scènes sont superbes avec de très belles lumières tandis que la pluie vient peaufiner l’ensemble. D’ailleurs, c’est en ce point que j’apprécie les petites productions qui font toujours en sorte de donner autant qu’elles peuvent. D’une façon plus globale, les KBL possèdent de bonnes choses, mais ils souffrent d’un format ridiculement court. Nous sommes sur huit épisodes d’une moyenne de 17 minutes (génériques inclus) ce qui laisse peu de place à un développement poussé. Pour cette raison, la relation en souffre, car elle aurait mérité au minimum un épisode supplémentaire. Bien sûr, je ne parle pas de scènes intimes, seulement de scènes quotidiennes où leur relation serait au centre. Ne serait-ce que pour voir Dong Wook et Do Hyun évoluer en tant que couple. Les quelques scènes, ici et là, sont agréables, mais insuffisantes pour une romance.

Bref ! C’est un petit coup de cœur pour A Breeze of Love qui me fait penser à ces histoires d’amour qui n’ont pas nécessairement besoin d’explications. Elles existent avec sincérité et simplicité, tout simplement.

A Breeze of Love < 일기예보적연애 > – WhyNot Media (KR)

A Breeze of Love est disponible sur iQIYI.