Star Wars : Épisode IV – Un Nouvel Espoir (Star Wars: Episode IV – A New Hope), n’a cessé d’alimenter l’imaginaire des enfants, adolescents et adultes. Plus de 45 ans plus tard, ce premier opus scintille toujours autant d’une aura intemporelle dans la voie lactée.

C’est une époque de guerre civile. À bord de vaisseaux spatiaux opérant à partir d’une base inconnue, les Rebelles ont remporté leur première victoire sur l’abominable Empire galactique. Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussi à dérober les plans secret de l’arme absolue de l’Empire : l’Étoile de la Mort, une station spatiale dotée d’un armement assez puissant pour annihiler une planète toute entière. Poursuivie par des sbires sinistres de l’Empire, la princesse Leia regagne sa base dans son vaisseau, porteuse des plans volés à l’ennemi qui pourront sauver son peuple et restaurer la liberté dans la galaxie…

Lors de la sortie de la trilogie originale, je n’étais pas née. Pourtant, mon amour pour elle est aussi fort et pétillant qu’au premier visionnage. Les années passent, les films aussi, mais je reviens toujours à elle. Chaque année, je prends le temps (et le plaisir) de la regarder et c’est toujours trois soirées merveilleuses. Si vendre les droits à Disney était une erreur – la prostitution de licences semble être un concept de luxe chez la souris anthropomorphe – il est évident que cette trilogie originale reste une de mes plus belles expériences cinématographiques. Tout comme elle se compose de trois de mes films favoris.

Plus de quarante-cinq ans plus tôt, George Lucas ouvrait les portes de l’imaginaire dans un univers porté par des personnages emblématiques. Dark Vador, Obi-Wan Kenobi, Luke Skywalker, la princesse Leia Organa, Han Solo, Chewbacca ou encore Jabba le Hutt. Avec les personnages, des structures mythiques comme le Faucon Millenium et l’Étoile de la Mort. Et bien sûr des droïdes immanquables à la franchise depuis – R2-D2 et C-3PO.

Des vaisseaux, des mercenaires, des chevaliers Jedi, une princesse badass comme on en fait plus. Chaque détail et chaque personnage renforcent l’identité de ce premier opus. Ce n’est plus le film qui porte les personnages, mais les personnages qui portent le film. On rencontre des personnages aux destins liés volontairement ou involontairement. L’humour est franc et apporte des situations amusantes – tant Leia et Han que R2-D2 et C-3PO. La tension crépite lentement, mais reste sublimée par les années qui lui vont si bien. D’ailleurs, les effets spéciaux sont splendides, peu importe les années passées. En réalité, il est difficile de juger Star Wars sans prendre son année de conception en compte. Si la nouvelle édition perd légèrement de son charme original, la bande originale iconique reste, quant à elle, inchangée et d’une justesse spectaculaire.

Star Wars : Épisode IV – Un Nouvel Espoir est une œuvre intemporelle. Ancré dans la culture, passant de génération en génération, ce premier opus ne cesse d’alimenter les rêves et décupler l’imagination.

Star Wars – 20th Century Fox

Star Wars : Épisode IV – Un Nouvel Espoir est disponible sur Disney+.